Le personnage de Richard Channing apparaît dès le premier épisode de la seconde saison pour ne plus quitter la distribution jusqu'à l'épisode final. Fils naturel de Douglas Channing, il quitte New York pour San Francisco afin de reprendre la direction du journal de son défunt père. Nantie de plusieurs projets afin de décupler son pouvoir, rien ne semble l'arrêter, pas même l'Organisation criminelle d'où il vient. J'ai toujours considéré Richard comme le "méchant de service" de Falcon Crest. Pourtant, si au départ son rôle était surtout accès sur la destruction des autres à son propre profit, les scénariste ont fait évolué son personnage dans le bon sens, lui "procurant" des sentiments qui l'ont rendu plus humain. La scène la plus touchante est celle où il pleure, désespéré parce qu'Angela ne veut pas de lui comme fils.


David Selby nous vient d'une famille d'origine irlandaise et hongroise. Il a fait ses études à l'Université de West Virginia, puis celle de Southern Illinois. Il décide de devenir acteur et se joint à une compagnie théâtrale ambulante. Il y restera huit mois et y rencontrera sa femme, Claudeis. Ils se marient en 1965, et le couple s'installe à New York. David Selby obtient un rôle dans la mini-série "Dark Shadows", où il a pour partenaire une autre inconnue : Kate Jackson ("Drôles de Dames"). Simultanément, il se produit sur scène dans "Stick and bones" de David Rabe. Off Broadway, il joue dans deux pièces de Sam Shepard "The unseen hand" et "forensic and the navigators". Il incarne le jeune président Lincoln dans trois productions du Barter Theatre et présente ensuite, à Broadway, "La chatte sur un toit brûlant" de Tennessee Williams, avec Sandy Dennis. 
Ses débuts au cinéma sont prometteurs : dans le personnage du mari de Barbra Streisand dans "Up the sandbox" (1972). Le film sera pourtant un des rares échecs commerciaux de la chanteuse. Pour David Selby, ce sera donc un faux départ. Les films qui suivent n'auront pas le succès escompté et resteront même inédits en France : "The super cops", "The girl in blue", "Night of dark shadows" et "Rich Kids". Il sera plus heureux à la TV : "Washington : behind closed doors" ; "Nightrider" et "Flamingo Road", juste avant "Falcon Crest". Son plus grand succès cinématographique est "Riches et célèbres" (1981) avec Candice Bergen. David Selby a un fils et deux filles.